C’est quoi Il Faut Qu’On Parle ?

 

Il Faut Qu’On Parle raconte via son podcast des histoires d’amour qui ne se sont pas terminées avec un « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».
Comme le dis Kelly Clarkson « what doesn’t kill you makes you stronger », et on a envie de montrer, à travers ce podcast, les bénéfices de l’échec amoureux. Parce que ces expériences amoureuses ratées peuvent nous apporter autant que celles qui réussissent.

 

 

Qui est derrière Il Faut Qu’On Parle ?

 

Moi, c’est Mélanie, j’ai 28 ans, j’ai grandi façon Captain Fantastic, plus pour l’aspect libre dans la forêt que survivalisme infantile, j’adore les histoires, les lire, les regarder, les écouter et aussi les raconter.

Depuis que j’habite à Paris, ma vie sentimentale est presque comparable à une telenovela. Tous les dimanches à la piscine, je raconte mes déboires amoureux à ma copine Hélène entre deux longueurs. Elle me dit « tu devrais les partager ». Puis ma copine Laura fait une dépression et elle arrête de lire, mais elle écoute des podcasts, et elle adore Transfert de Slate, alors je commence à enregistrer mes histoires d’amours ratées, parce que c’est les plus drôles.

Je commence à réfléchir sérieusement à un podcast. Et je tombe sur celui d’Antonin Archer, Nouvelle École, et notamment son interview d’Alex Dana.

En janvier je suis la formation gratuite de LiveMentor je lance l’Insta d’Il Faut qu’on parle dans la foulée.

Grâce à l’aide indéfectible de ma BFF, le site est en place début février 2018.