#5 Charlotte – Aller de l’avant

A chaque fois que j’explique la situation amoureuse dans laquelle je me trouve, que ce soit à mes potes, à ma famille ou aux merveilleux invités de Il Faut Qu’On Parle auquel je tends mon micro, le réflexe de chacun d’entre eux est de me dire que je trouverais quelqu’un, quelqu’un de bien qui me correspond, qui aime bien marcher dans le sable, qui aura envie d’être en couple avec moi parce que je suis une meuf formidable et que ceux qui s’en rendent pas compte sont des idiots.

Franchement au départ c’est sympa, ça rassure, tu vois ils ont vraiment la conviction que toi aussi un jour tu trouveras l’amour, tu sais pas trop comment ça se fait qu’ils en soient autant convaincu parce que toi plus le temps passe plus tu doute, mais eux ils savent, ils le disent : ils en ont sûr, ma chérie, c’est obligé. Et puis à force quand même tu remets un peu le truc en question. C’est bizarre non, cette foi que tu es destiné à trouver ta moitié. Je veux dire on est plus à l’Antiquité, plus personne ne croit au fait que les gens avant avaient 4 bras et 4 jambes et qu’un jour véner Zeus les as séparés pour les affaiblir et qu’on cherche notre âme soeur depuis ce jour. Bon déjà parce que ça va complètement à l’encontre de la théorie de l’évolution, qu’on à déjà suffisament de mal à croire qu’on a été fabriqué à partir de la côte d’Adam et ensuite parce que ce serait vachement triste de croire qu’il y qu’une seule personne faite spécialement pour toi. On est quoi, autour de 7 milliards ? Bon du coup c’est plus chercher une aiguille dans une meule de foin, mais dans une forêt de connifères.

Pour en revenir à nos moutons, POURQUOI, est ce qu’il faudrait absolument qu’on ait cette espèce d’assurance de savoir que pour l’instant t’es célib, mais t’inquiètes pas, heureusement pour toi ça va pas durer.
En vrai c’est sympa d’être célibataire (bon sauf pour nos amis incels qui le vivent tellement mal qu’ils tuent des gens) mais en vrai c’est cool. Tu passes du temps avec toi, ou avec tes potes, ou avec ta famille, tu apprends à te connaître et mieux connaître les autres, tu peux manger des miel pops dans ton lit en regardant le dernier film de The Rock à 3h du mat alors que tu bosses le lendemain sans faire chier personne et sans qu’on te juge.
Je veux pas trop parler pour les hommes parce que je sais pas trop comment ils le vivent, mais pour moi, en tant que meuf célibataire de presque 30 ans, ça commence à sentir le chapeau de Catherinette et les regards contrit aux repas de famille.

Je te mentirai si je te disais que je le vivais 100 % bien, que ça me dérangerait pas d’être seule ad vitam æternam, en vrai ça m’arrive de chialer en regardant Il était temps comme tout le monde en me demandant quand est ce que je vivrais ça moi aussi. Mais comme le dit Charlotte dans cet épisode c’est bien d’être seule à un moment donné. Même sans savoir combien de temps ça va durer, d’apprivoiser sa solitude, de se réjouir de son indépendance, de trouver du soutien, de l’affection auprès de plusieurs personne. C’est indispensable, afin de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier quand on rencontre quelqu’un de chouette et de ne pas l’écraser sous la pression qu’il doit être notre psy, notre meilleur ami, notre conseiller d’orientation, notre coach sportif, notre prof de développement personnel, notre unique exutoire sexuel.

Et puis comme dit l’adage, vaut mieux être seule que mal accompagnée, et j’ai déjà été suffisamment mal accompagnée par peur d’être seule, alors on va tester ça.

No Comments

Post A Comment